Tout savoir sur les erreurs éliminatoires

erreurs éliminatoires

Lors de l’examen du permis, il faut obtenir un minimum 20 points / 31 pour le réussir.
Attention cependant aux erreurs éliminatoires qui, malgré l’obtention de plus de 20 points, vous priveront de l’obtention du permis !

Lors de l’examen du permis, vous êtes évalué(e) par l’inspecteur selon une grille de compétences précise. Tout est clairement expliqué dans notre article « Connaître l’examen pour mieux le réussir »

Si vous passez l’examen, c’est que votre enseignant Lepermislibre estime que vous êtes prêt(e). Vous êtes donc capable d’obtenir les 20 points minimum. Mais en 32 minutes (temps moyen de l’examen), une erreur éliminatoire est vite arrivée.

À cause du stress peut-être : découvrez à ce sujet comment gérer votre stress dans cet article et dans celui-ci.

Ou parce-que vous ne savez pas ce qu’est une erreur éliminatoire. Cet article vous aidera à les connaître, et donc à les éviter ! C’est parti !

Savoir déceler les 3 types d’erreurs

  • Sont considérées comme admises les erreurs qui restent conforme à l’usage des règles de circulation en vigueur.*
  • Sont considérées comme tolérées les fautes pouvant être graves mais ne mettant pas directement en cause la sécurité des usagers.  Une répétition de plusieurs fautes tolérées peuvent amener à l’échec de l’examen.*

* Accumuler trop d’erreurs (admises ou tolérées) n’est évidement pas bon. Les 20 points minimum peuvent ne pas être attribués.

  • Sont considérée comme éliminatoires les fautes mettant directement en jeu la sécurité des usagers : elles conduisent dans tous les cas à l’ajournement.

Les types d’erreurs en fonction de la situation

LORS DU DÉPART

Erreurs admises

  • Reculer légèrement en cas de démarrage en côte.
  • Oublier les clignotants lors de l’insertion ; mais les contrôles ont été effectués.
  • Erreur dans l’utilisation des commandes (sans incidence sur le départ du véhicule).

Erreurs tolérées

  • Enchaînement répété de calages (généralement à cause du stress).
  • Insertion sans contrôler directement.
  • Réaliser ses contrôles tardivement (uniquement au moment de l’insertion) sans mettre ses clignotants.

Erreurs éliminatoires

  • Absence totale de prise d’informations entraînant une mise en danger ou une gêne pour les autres usagers.
  • Caler de manière répétitive à des endroits dangereux pouvant mettre en danger la circulation.
  • Reculer de façon importante lors d’un démarrage (en côte notamment).
  • Se déporter excessivement sur la gauche.

LORS DE L’ARRÊT

Erreurs admises

  • Ralentissement prématuré avant l’arrêt.
  • Oubli des clignotants en l’absence d’autres usagers.

Erreurs tolérées

  • Freiner de manière inadaptée (freiner de manière brusque ou lorsque cela n’a pas lieu d’être…)
  • S’arrêter sans respecter le marquage au sol, sans gêner les autres usagers cependant.
  • Ne pas réduire l’allure au niveau des panneaux indiquant l’obligation de faire l’arrêt prochainement.

Erreurs éliminatoires

  • Laisser un espace de sécurité insuffisant avec le véhicule de devant (ne pas anticiper le freinage, mal rétrograder…)
  • S’arrêter en empiétant largement sur une voie de circulation autre que la votre.

LES MANOEUVRES

Erreurs admises

  • Toutes les actions sur les pédales ne mettant pas en jeu la sécurité des usagers.

Erreurs tolérées

  • Absence de contrôle en vision directe (si les rétroviseurs ont été contrôlés).
  • Escalade du trottoir lente et contrôlée.
  • Les contrôles n’ont pas été renouvelés.

Erreurs éliminatoires

  • Heurt violent ou escalade brutale du trottoir.
  • Risque de collision.

LORS D’UN VIRAGE

Erreurs admises

  • Tenue du volant incorrecte n’aboutissant pas à une erreur de trajectoire.
  • Utilisation momentanée d’une voie autre que celle de droite sans incidence sur la circulation et la sécurité.

Erreurs tolérées

  • Allure excessive sans incidence sur la trajectoire.
  • Chevauchement momentané d’un axe médian ou d’une ligne discontinue sans mise en cause de la sécurité.
  • Trajectoires mal maîtrisées sans changement de voie.

Erreurs éliminatoires

  • Sortie dangereuse.
  • Heurt du trottoir.
  • Franchissement ou chevauchement prolongé de la ligne continue
  • Franchissement ou chevauchement prolongé de l’axe médian de la route.

LORS D’UN DÉPASSEMENT

Erreurs admises

  • Tenue du volant incorrecte n’aboutissant pas à une erreur de trajectoire.
  • Utilisation momentanée d’une voie autre que celle de droite sans incidence sur la circulation et la sécurité.

Erreurs tolérées

  • Allure excessive sans incidence sur la trajectoire.
  • Chevauchement momentané d’un axe médian ou d’une ligne discontinue sans mise en cause de la sécurité.
  • Trajectoires mal maîtrisées sans changement de voie.

Erreurs éliminatoires

  • Sortie dangereuse.
  • Heurt du trottoir.
  • Franchissement ou chevauchement prolongé de la ligne continue
  • Franchissement ou chevauchement prolongé de l’axe médian de la route.

CHANGEMENT DE DIRECTION

Erreurs admises

  • Présélection tardive en l’absence ou l’insuffisance de signalisation.
  • Direction mal comprise mais bien réalisée.
    • Exemple : l’inspecteur du permis vous demande d’aller à droite, vous n’allez pas dans la bonne direction mais réalisez correctement la manoeuvre.
    • Non maintien du clignotant une fois que le changement de direction est devenu évident pour les autres usagers.

Erreurs tolérées

  • Ralentissement injustifié.
  • Position erronée sur la chaussée.
    • Exemple : sens unique à une voie, vous restez sur la droite de votre voie pour tourner à gauche.
  • Engagement sans pouvoir être sûr de continuer.
  • Retour à droite tardif lorsque la signalisation le permet.
  • Prise d’information tardive au niveau d’une insertion d’autoroute.

Erreurs éliminatoires

  • Changement de voie sans aucune prise d’information.
  • Refus caractérisé de céder le passage.
  • Utilisation de la voie réservée à la circulation inverse.

LORS D’UNE INTERSECTION

Erreurs admises

  • Accélération en vue d’un véhicule prioritaire qui n’est pas gêné.

Erreurs tolérées

  • Hésitation non justifiée.
  • Ralentissement voire refus de passage alors que la priorité nous est acquise.
  • Insuffisance d’anticipation et de prudence à l’approche d’une intersection non protégée ou peu visible.

Erreurs éliminatoires

  • Arrêt non justifié causant une gêne ou un danger.
  • Engagement pouvant causer un arrêt dangereux.
    • Exemple : vous vous engagez dans un carrefour encombré et vous êtes obligé de vous arrêter au milieu de l’intersection.
  • Engagement obligeant les autres usagers à manoeuvrer.
  • Abus de priorité.
    • Exemple : vous avez la priorité mais ne vérifiez pas que les autres conducteurs vous ont bien vu.
  • Refus de priorité.
    • Exemple : le cas typique du refus de priorité à droite
  • Non respect d’un signal indiquant l’arrêt.
    • Exemple : vous ne vous arrêtez pas suffisamment au niveau d’une bande continue obligeant l’arrêt.
  • Absence d’anticipation au niveau d’une intersection non protégée et non visible.
    • Exemple : vous n’effectuez aucun contrôle et ne ralentissez pas au niveau d’une intersection dangereuse.

LORS D’UN CROISEMENT

Erreurs admises

  • Tenue du volant incorrecte n’aboutissant pas à une erreur de trajectoire.

Erreurs tolérées

  • Arrêt alors que le passage est possible.
  • Mauvaise répartition des espaces latéraux.

Erreurs éliminatoires

  • Refus de priorité.
  • Risque de collision ou de sortie de chaussée.
  • Déviation de la trajectoire suite à une mauvaise tenue du volant ou une allure excessive.

LORS D’UN DÉPASSEMENT

Erreurs admises

  • Tenue du volant incorrecte n’aboutissant pas à une erreur de trajectoire.

Erreurs tolérées

  • Allure inadaptée (trop basse pour dépasser correctement).
  • Absence de dépassement alors que la situation le permet.

Erreurs éliminatoires

  • Espace latéral insuffisant.
  • Espace longitudinal insuffisant.
    • Exemple type : vous faites une queue de poisson en vous rabattant trop vite après votre dépassement.
  • Entreprendre un dépassement alors que l’on est sur le point de dépasser.
  • Utilisation de la voie la plus à gauche lorsque la chaussée contient plus de deux voies.
  • Dépassement par la gauche alors qu’un véhicule annonce son intention de tourner à gauche.
  • Dépassement non autorisé sur une chaussée à sens unique.
  • Franchissement d’une ligne continue.

Source : réussirpermis.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *