Nouveau code de la route (ETG 2016)

nouveau code de la route

L’examen du code de la route se modernise !

Depuis le 2 Mai 2016, de nouvelles questions ont été ajoutées à l’examen du code de la route.
Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qui change, ce qui ne change pas et en quoi ces changements sont une bonne idée malgré tout.

1 000 nouvelles questions ont remplacé les 700 questions utilisées depuis 2009, et certaines font appel à des thématiques peu abordées auparavant.

Des thématiques qui posent problème

Entre le 2 et le 10 Mai, ces nouvelles thématiques ont posé des problèmes aux 9000 premiers candidats concernés par ces changements. Le taux d’échec annoncé est catastrophique : sur 9000, seuls 1503 candidats ont été reçus, soit un taux de réussite de 16,7%, contre un taux de 70 avant les changements. Aïe ! 

Personne n’était vraiment préparé à ces nouvelles questions, beaucoup trop techniques, ni à leur nouveau format (vidéos, photos prises de haut etc.)

Les solutions

1 – Les questions ayant causé le taux d’échec le plus élevé ont été retiré depuis le 10 Mai, pour laisser le temps aux candidats de se préparer d’avantage sur ces nouvelles thématiques. Elles seront réintroduites progressivement et reformulées pour aider le candidat à mieux les assimiler le jour de l’examen.

2 – Des places supplémentaires sont ouvertes tout au long du mois de Mai pour permettre aux candidats ayant échoué entre le 2 et le 10 Mai de repasser l’examen rapidement et gratuitement.

3 – Les écoles de conduites sont appelées à préparer correctement les candidats aux nouvelles thématiques. La plateforme d’entrainement sur laquelle s’entraînent les candidats Lepermislibre a été mise à jour, afin de proposer une formation adaptée et conforme à cette nouvelle réforme, ouf !

En quoi ces changements sont une bonne idée ? 

A présent, vous apprendrez comment utiliser un régulateur de vitesse, à conduire une voiture automatique, mais aussi quels sont les gestes basiques de premier secours. Les nouveaux cours de code sensibilisent davantage à la conduite écologique et aide à mieux percevoir les risques et plus rapidement.

Bref, fini l’apprentissage « bête et méchant »! Aujourd’hui le code forme les candidats intelligemment avec des thématiques actuelles et modernes qui tendent à évaluer votre comportement plus que votre mémoire. Un mélange d’analyse, de réflexes, de logique et bien sûr, de règles de sécurité à respecter. Malin, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *